lundi 13 juillet 2015

Chronique • Manon Lescaut - Abbé Prévost

Titre : Manon Lescaut
Auteur : Abbé Prévost
Édition : Editions Carrefour
Collection : Classique
Sorti en : 1731 (pour la version originale)
Prix : 5,80 €
Nombre de pages : 198
Genre : Romance, classique
Traduit par : /

Chanson : Tournent les violons – Jean-Jacques Goldman



"Mademoiselle Manon Lescaut, c’est ainsi qu’elle me dit qu’on la nommait, parut fort satisfaite de cet effet de ses charmes."

Résumé : La passion du chevalier Des Grieux pour Manon Lescaut est le récit d’un coup de foudre qui transfigure et détruit la vie de deux jeunes gens. Le livre provoqua un immense scandale. Les deux amants se meuvent au-delà des règles, pour conquérir à la foi le droit de s’aimer et la fortune. Ils transgressent les lois de la famille, de l’honnêteté et de la fidélité, et resteront pourtant liés l’un à l’autre par-delà les mers et jusqu’à la mort. Avant les évènements de 1789, ils sont probablement révolutionnaires. Jamais un roman n’avait si clairement montré que l’amour peut être subversif. La société du début du XVIIIe siècle ne s’y est point trompée : on leur aurait pardonné leurs erreurs, mais n’était-il pas intolérable que dans leur révolte et dans leur malheur même, ils aient trouvé le bonheur ?

Petits trésors : La couverture est simple mais convient bien pour un classique. La femme richement habillée situe l’époque et révèle la personnalité de Manon. (La couverture présentée au-dessus n'est pas celle en ma possession.)

En commençant Manon Lescaut, je ne savais pas à quoi m’attendre, sachant seulement que le roman avait été beaucoup controversé à son époque, dévoilant des aspects de la société peu recommandable au XVIIIe siècle. La découverte du roman s’est révélée plutôt surprenante. En effet, je m’attendais à un récit un peu longuet et peut-être difficile à comprendre. Pourtant, les aventures du chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut m’ont séduite. J’ai trouvé la première partie très intéressante, mettant en place la relation rapide entre les deux personnages principaux. Les actions s’enchainent rapidement et la découverte du milieu et des personnages captive le lecteur. J’ai beaucoup apprécié ce début. Cependant, arrivée à la seconde partie, j’ai ressenti beaucoup plus de longueurs. Le schéma narratif devenait répétitif et les actions devenaient prévisibles tant elles se répétaient. Par conséquent, je me suis quelque peu ennuyée dans cette seconde partie mais la fin a offert plus de diversité et a permis de fermer le livre sur une note plus positive.

J’ai eu beaucoup de mal à m’attacher aux personnages, mis à part au chevalier Des Grieux qui est le narrateur de l’histoire et offre donc ses sentiments aux lecteurs. Avec un roman dont l’intrigue principale, est basée sur la fidélité, le chevalier Des Grieux est mis en avant par la grandeur de son amour. Il s’agit d’un personnage prêt à tout par passion et malgré que son comportement m’ait parfois dérangée, il arrivait toujours à se relever dans mon estime grâce à sa volonté. La majorité des autres personnages m’ont laissée de glace. Nous ne connaissons pas grand-chose sur Manon et sa famille, et le comportement de ce personnage m’a agacée même lorsqu’elle se confondait en excuses. J’ai trouvé Tiberge trop moralisateur malgré le fait qu’il ait aidé le chevalier Des Grieux de son mieux dans toutes les situations. Les autres personnages n’ont pas de nom à proprement parler, leur identité se résume à des initiales, ce qui m’a dérangée pour m’attacher correctement.

Pour moi, le roman en lui-même est un réussite. Il m’a surprise et conquise malgré les longueurs. Un bémol cependant sur le style utilisé pour l’identité des personnages, qui n’a pas réussi à me séduire.
 
Tournent les violons m'est venue directement à l'esprit. Le prénom similaire des deux jeunes femmes m'a beaucoup aidé mais le croisement des destins que révèle la chanson m'a semblé bien correspondre aux aventures du chevalier Des Grieux qui s'il n'avait jamais rencontré Manon aurait eu une vie bien différente.
Plus d'informations sur la chanson : ICI
 
Pour aller plus loin sur le roman de Manon Lescaut : une analyse.
Acheter le livre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire